À quoi tient la vie.

Albert PESTRE   –  Préface du Général François MAURIN

Autobiographie de l’auteur, pilote de Bombardement et de Transport…et conjuré lors du débarquement des troupes américaines en AFN le 8 Novembre 1942. Il avait 18 ans. 
Né dans un coin perdu de l’Algérie de parents enseignants, Albert Pestre nous fait revivre son enfance dans ce pays auquel il est profondément attaché. Puis nous parcourons avec lui sa jeunesse et sa carrière dans l’Armée de l’Air au fil des années et des événements qui ont jalonné l’histoire mouvementée de la France et du monde, jusqu’au moment de l’indépendance de sa terre natale.
 Issu de l’Ecole de l’Air repliée en Algérie, Albert Pestre effectue son cursus pilote aux Etats-Unis. Il est breveté Pilote de Bombardement sur North American B 25 « Mitchell », puis effectue sa transformation sur Glenn Martin B 26 « Marauder ».
Rentré en France, il est affecté sur B 26 au GBM 2/20 « Bretagne ». Mais l’Armistice a été signé et les « Marauder » ont été rapidement aménagés pour transporter des passagers et effectuer le rapatriement de personnels originaires du Maroc, de Tunisie et des trois départements d’Algérie. 
Ce sera donc une carrière de Pilote de Transport qui s’ouvre devant lui. 
Après le « Bretagne », c’est l’Indochine en 1946 au GT « Béarn », qui a troqué ses « Marauder » contre des Junkers Ju 52, puis le GT « Anjou » sur C 47. Affecté ensuite au GBM « Franche-Comté » à Alger, il retrouve ses chers « Marauder ». Mais le Groupe part pour l’Indochine, en troquant lui aussi ses « Marauder » pour des « Julie ». Le voilà reparti en Extrême Orient. 
Rentré en France et après un intermède comme Officier de Liaison aux USA, puis en Etat Major à Paris, il est enfin « bombardier » au GB 1/91 « Gascogne » basé à Oran. Passage rapide dans ce Groupe de Douglas B 26 « Invader »et mutation au GT 1/62 « Algérie » sur Nord 2501. 
Là se termine sa carrière en unité navigante…au moment même où l’Algérie n’est plus terre Française. 
Au fil des pages, Albert Pestre nous confie aussi les épisodes marquants de sa vie de famille, et nous décrit avec de nombreux détails la géographie des lieux où le destin l’a conduit, ce qui ne manque pas d’intérêt.
Pierre Mayet 
 Société des Ecrivains 147/149 Rue Saint-Honoré – 75001 Paris – Tél.01 39 08 05 38   www.societedesecrivains.com      21 € – port 4,60 €

#
  • In memoriam Robert CREUZE
    In memoriam Robert CREUZE C’est avec une grande tristesse que je vous informe du décès du GCA (2S) Robert Creuzé, patron des transporteurs de 1996 […]
  • Du LYNX au CARACAL
    Du LYNX au CARACAL, historique de la SAL 17 de Fabrice ALBRECHT Créée le 5 décembre 1914 à Lyon-Bron, l’escadrille SAL 17, d’abord appelée C […]
  • Correspondance de guerre
    Correspondance de guerre Lieutenant Jean-Paul ARBELET Ce livre rassemble des extraits des lettres que le Général Jean-Paul Arbelet, alors jeune lieutenant, a envoyées quotidiennement à […]
  • Les ailes d’Orléans, un siècle d’aviation
    Les ailes d’Orléans, un siècle d’aviation Ce livre, comme l’indique son sous-titre – « Un siècle d’aviation » – se propose de raconter l’histoire de […]
  • Le FLAMANT et ses dérivés
    Le FLAMANT et ses dérivés de Bruno Vielle Pour tout le monde, le constructeur Dassault est associé aux Mystère et Mirage. Pourtant, c’est avec un […]
  • Le MORANE SAULNIER MS 760
    Le MORANE SAULNIER MS 760 de Pierre PARVAUD   Le Morane-Saulnier 760 Paris a été le premier jet quadriplace de liaisons militaires, d’entraînement et d’affaires, […]
  • Les pages du ciel 
    Les pages du ciel de Hélène Dubois-Nicholson De Dakar à New York, l’auteure nous invite au voyage de l’Afrique à l’Amérique du nord, de la […]
  • Forces spéciales
    Forces spéciales de Daphné Desrosiers Le COS est de plus en plus sur tous les fronts dans les opérations extérieures menées par la France. Ce […]